La franc-maçonnerie humaniste et de progrès

Le Grand Orient de France, auquel notre loge est rattachée, s'inscrit dans un courant humaniste et de progrès qui existe dans la franc-maçonnerie depuis ses origines.

Sans jamais renier les grandes traditions dont la franc-maçonnerie est le réceptacle, ce courant s'accorde toutefois au mouvement de l'histoire et de la pensée des hommes.

En philosophie, il est de plus en plus rationaliste et de plus en plus hostile aux influences rétrogrades des églises qui n'ont eu de cesse de combattre la présence maçonnique.

En politique, ce courant joue avec les francs-maçons Benjamin Franklin, George Washington et Gilbert de Lafayette un rôle de premier plan dans la lutte pour l'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. 

Il fait sien les acquis de la Révolution française. 

On n'oubliera pas non plus le rôle du courant humaniste de progrès qui, par la franc-maçonnerie, a contribué à l'unité de l'Italie (carbonarisme, garibaldisme).

Il convient de souligner également le rôle important des francs-maçons dans la lutte de l'Amérique du sud pour son indépendance (action de Simon Bolivar au Vénézuela, de Bernardo O'Higgins au Chili, de José de San Martin en Argentine).